Vieux Gréements Saint Nazaire

Nous contacter

 93 rue Henri Gautier - Zone de la providence

 44550 - MONTOIR DE BRETAGNE

 02 40 22 63 89

 vg-sn@neuf.fr

Activités et actualités de l'association des Vieux Gréements de Saint Nazaire

Construction d’une jonque vietnamienne de 4,60 m par les Vieux Gréements

21/06/2021

Construction d’une jonque vietnamienne de 4,60 m par les Vieux Gréements

Long.  4,60 m. -  larg. 1,80 m.  -  surface de la voile : 15,34 m²  -  poids à vide :  140 kgs
construction en contreplaqué et résine époxy 
  
Objectif du projet :
•    Démarrer rapidement un projet de construction réalisable 
•    Impliquer le maximum de « partenaires » : maisons de quartier, écoles …
•    Impliquer des jeunes à la construction et ensuite à la navigation sur cette jonque 
•    Evaluer la possibilité des VG de passer à un projet plus important
•    Préparer une équipe pour la construction d’un bateau plus conséquent
    
Avantages de ce projet :
o    Technique de construction simple et rapide : le contreplaqué / époxy
o    Bordé et membrures en découpage numérique : pas d’erreurs de traçage
o    Gréement simple réalisable aux Vieux Gréements
o    Bateau traditionnel original

 

Budget prévisionnel : 2 500 € 

 

Une équipe des VGSN se rend aux Ateliers du Marais (ADM) pour assister aux dernières découpes des pièces de la Jonque.

                      Préparation de la machine, surfaçage du support.

 

                       Programmation, contrôle, gestion de la machine...

 

                               Découpe des pièces

 

                                 Mickaël Stoltz, qui à géré notre projet chez ADM, explique le déroulement des opérations de coupe, paramétrage

                         des machines et des outils. L'équipe des VGSN a bénéficié d'une visite des ateliers, des autres machines et des

                         équipements de cet extraordinaire atelier.

 

 

 

    Départ des Ateliers du Marais et arrivée aux locaux de Penhoët

 

 

                                     

 

 

 

 

Un chantier inattendu de plusieurs artistes à Penhoët La troisième fût la bonne